Particularités du Cuivre

Résistance

Le cuivre est un métal extrêmement résistant à la corrosion causée par le contact avec d’autres métaux et les facteurs climatiques adverses. Le patrimoine arquéologique a permis découvrir de nombreux objets en cuivre. Certains datent de l’époque des pharaons et des romains, ce qui prouve la grande résistance de ce métal face au temps vu qu’il ne change pas ses propriétés.

Malléabilité/Ductilité

Normalement, plus les métaux sont résistants, plus petite est leur malléabilité. Cependant, le cuivre c’est une exception puisqu’il est simultanément résistant et malléable. La facilité de maniement et l’extrême flexibilité du cuivre sont des caractéristiques vitales dans la construction d’alambics, en particularité de ceux qui possèdent un design particulier.

Propriétés anti-bactériennes

Le cuivre a été l’objet de nombreuses recherches. Il existe donc de nombreux documents sur les avantages et les bénéfices du cuivre. Avant l’identification de certains microorganismes comme la cause d’infections et de maladies, les Romains utilisaient déjà le cuivre pour protéger et améliorer la santé publique. À l’époque, ils utilisaient le cuivre dans les canalisations et dans la fabrication d’ustensiles de cuisine. Actuellement, le cuivre continue à être employé dans les tubes des systèmes de canalisation vu qu’il aide à préserver la pureté de l’eau potable. En effet, ce  métal possède des propriétés anti-bactériennes qui empêchent la prolifération de microorganismes comme les bactéries, les virus, les algues, les parasites infectieux dans les systèmes d’approvisionnement d’eau. Ces propriétés sont reconnues par la communauté scientifique.

De récentes études réalisées à l’Université de Southampton par les investigateurs du département de microbiologie, le Professeur Bill Keevil et le Dr. Jonathan Noyce, ont confirmé les propriétés anti-bactériennes du cuivre. On a découvert dans cette recherche que le virus Influenza A (similaire au virus de la grippe aviaire) disparaît après 6 heures de contact direct avec une superficie en cuivre. Cependant, ce même virus peut résister jusqu’à 24h sur des superficies en acier inoxydable.

Le Professeur Keevil a affirmé que “les résultats de cet étude ont confirmé les propriétés anti-bactériennes du cuivre citées dans les études publiées sur le E. coli O157:H7, Staphylocoque Résistant à Méticiline – ERM et de la Listeria”. Cette équipe d’investigation a encore découvert que l’escherichia coli O157 (une bactérie très mortelle de E. Coli) est détruite après 4 heures quand en contact avec une superficie en cuivre même si elle est mouillée. Cependant, cette bactérie peut survivre 34 jours sur des superficies en acier inoxydable.

L’utilisation du cuivre dans des installations publiques comme les hôpitaux est considérée cruciale car elle permet d’empêcher la prolifération d’infections. Le Professeur Keevil considère qu’il est important d’utiliser du cuivre sur les poignées des portes, les éviers et d’autres objets qui sont fréquemment touchés dans des locaux où l’on prête assistance médicale ou qui sont ouverts au publique en générale pour éviter la propagation de maladies infectieuses.

Matériel idéal dans la fabrication des alambics

On utilise le cuivre depuis longtemps pour construire des alambics. Les producteurs de whisky écossais et de Bourbon ont tout à fait confiance en les résultats obtenus avec les alambics en cuivre et ils n’ont jamais pensé à les remplacer par d’autres en acier inoxydable.

Les raisons pour lesquelles le cuivre continue à être la matière-première dans la fabrication d’alambics sont nombreuses:

Il absorbe le souffre et ses composants et la levure, produits pendant la fermentation, et dont la présence dans le distillat de la boisson ou de l’huile essentielle n’est pas désirée à cause ou mauvais odeur de ces substances.

Il permet de garder le distillat sucré.

Il réduit la contamination bactérienne.

Il possède d’excellentes propriétés conductrices de la chaleur qui aident à réchauffer et à refroidir les vapeurs.

Il prévient la production de carbamate d’éthyle, une substance toxique formée à partir du cyanure (substance qui est présente dans les noyaux des fruits).

Il améliore la qualité du produit final. Si la qualité du moût n’est pas microbiologiquement parfaite, le cuivre amélioreras l’arôme du produit final.

Rapport du cuivre:

Comments are closed.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other