Expérience et Savoir-faire

Entourés de métaux brillants orange, nos artisans se consacrent à la construction incessante d’alambics avec un dévouement presque incroyable. Gardiens d’un art en extinction, ils représentent les véritables Maîtres Artisans.

1. Entaille de la tôle

Les artisans placent les énormes tôles en cuivre sur leur table de travail. Les tôles à partir desquelles vont seront construits les alambics sont soigneusement mesurées et coupées avec des ciseaux électriques. Les différents moules sont empilés sur la table de d’entaille oú attendant la phase suivante.

2. Moule

Après la phase d’entaille, des plaques de cuivre éparpillées sur la table d’entaille vont commenceront à acquérir une certaine forme avec l’aide du marteau. Sur les extrémités de la tôle en cuivre à partir de laquelle on va construire la chaudière, on recoupe les queues d’aronde qui permettent de les raccorder. Plus tard, cette surface sera soudée et martelée sur un tronc d’arbre avec une base concave. Ainsi, nous ne courrons pas le risque de la fragmenter. Entre les coups durs et forts du marteau, la pièce commence à prendre forme…

3. Soudure du ventre de la chaudière

Ensuite, on effectue la fusion des extrémités de la tôle où l’on recoupe les queues d’aronde. On réussit à obtenir la fusion à travers de l’application d’une flamme très chaude, constitué par une mélange d’oxygène avec de l’acétylène qui rend le cuivre malléable et flexible. La jonction de la soudure est ensuite soigneusement examinée pour détecter d’éventuelles anomalies et martelée afin de récupérer sa résistance. Les vestiges de la jonction sont pratiquement imperceptibles!

4. Le chapiteau

Ensuite vient la fameuse construction du chapiteau de l’alambic. Au début, cette partie de l’alambic possède la forme d’un disque qui est fixé sur le tour mécanique. Sa forme particulière est obtenue à l’aide d’outils qui exercent une pression le disque contre le tour mécanique. Ce travail exige de nos artisans une extraordinaire habilité.

5. Le cou de cygne

Le moulage du cou de cygne, tube qui relie le chapiteau au condensateur, est fait à partir d’une fouille en cuivre. La technique employée dans cette construction associe harmonieusement la simplicité et l’efficacité et elle représente l’apogée du savoir-faire de nos artisans.

6. Condensateur

Dans cette phase, ils procèdent à la construction du récipient de condensation et de la serpentine, dans laquelle est colloquée de la sable et après est plie dans un cylindre mécanique.

7. Polissage

Les différentes parties des alambics sont polies et elles obtiennent finalement la caractéristique du cuivre, c’est-à-dire, qu’elles deviennent brillantes.

8. Montage de l’alambic

Les différentes parties de l’alambic sont finalement associées et soudées. Le processus de construction de l’alambic dépend du modèle en question:

a) Jointures Rivetées:Les trois parties qui composent la chaudière sont reliées à travers de rivets, élément d’assemblage en métal avec deux têtes forgées (une qui est faite lors de sa fabrication et l’autre qui est fabriquée lors de l’insertion des rivets dans les orifices). Finalement, une solution d’huile de lin est appliquée et associée à d’autres ingrédients naturels est oindré dans l’intérieur de l’alambic aux endroits où il y a des rivets afin de l’imperméabiliser. Cette solution est inoffensive et ne nuira pas à la distillation.

b) Jointures Soudées: Lorsqu’il s’agit d’un alambic avec jointures soudées, on réalise le raccord des trois parties qui constituent la chaudière à travers de la soudure avec du fil en laiton qui est idéale pour les surfaces exposées à de hautes températures. La soudure change les propriétés moléculaires du cuivre qui devient extrêmement malléable et flexible. Ainsi, les surfaces où l’on a appliqué la soudure sont ensuite martelées sur l’enclume afin que le cuivre récupère sa résistance et sa force./p>

Les autres parties de l’alambic sont soudées en cuivre, en étain ou en argent. Les éléments employés dans la soudure garantissent la sécurité totale de nos produits.

Finalement, l’alambic est soigneusement poli à la main. Une simple tôle en cuivre se transforme par magie dans un alambic dont la beauté reflète ce que la tradition portugaise a de mieux.

Al-Ambiq®
…une tradition artisanale qui perdure

Comments are closed.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other